Le site internet d’échange de nuits de séjour entre particuliers a la bougeotte.

Créée par Serge Duriavig en 2012, logée rue d’Alsace-Lorraine (Lyon 1er), Nightswapping ne cache pas ses ambitions. L’entreprise lyonnaise a racheté cet été son concurrent espagnol Mytwinplace, riche de 55 000 membres, lui permettant de dépasser les  300 000 adhérents.

 

“Plus de 10 000 membres par mois”

Le site, qui fonctionne avec sa propre monnaie, la “nuit”, compte plutôt sa richesse en voyageurs.

“Le chiffre d’affaires n’est pas notre objectif premier, on regarde avant tout le trafic. Nous gagnons plus de 10 000 membres par mois”, décompte Serge Duriavig. Le million de membres est visé d’ici deux ans.

Nightswapping, qui se rémunère par une commission de 15% lorsqu’un voyageur concrétise un séjour chez un hébergeur, se targue de proposer un modèle unique au monde : plus on voyage, moins ça coûte cher car l’utilisateur cumule ces fameuses “nuits”, qu’il peut utiliser pour bouger, ou récupérer en argent.